Quelques caisses et des blasters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Ven 10 Aoû - 9:15

Le cargo fonçait dans l'Hyperespace, tout semblait calme. Dans le cockpit, le pilote somnolait presque. La carte de pazzaak qui tournait dans sa main était la seule preuve qu'il était bien éveillé. Il n'ouvrit même pas les yeux quand un autre membre de l'équipage vint le rejoindre. Un balmoréen à en juger par ses vêtements, ses dreadlocks attachés derrière son crâne.

- Capitaine?

Le pilote mirialan se retourna enfin, pointant ses yeux violets sur son subordonné.

- Qu'y a-t-il, C.R?

- La soute est prête. Mais l'équipage commence à se poser des questions. Tu ne nous as pas dit ce que nous allions chercher.

- Ah, ça? Rien de secret ou de dangereux. Le grand blanc m'a demandé d'aller lui récupérer un stock d'artefacts. Rien de plus.

- C'est... C'est tout?

- Ben oui. Tu t'attendais à quoi?

- Et pourquoi a-t-il besoin de nous? Il ne peut pas y aller tout seul? Trop illégal?

- Illégal? Même pas. Kiràly est juste un peu surchargé, et il ne s'agit que d'un transport. Les Veilleurs ont acheté un lot potentiellement intéressant sur Onderon, mais un représentant Sith le voulait aussi. Plutôt que de tout faire péter sur une planète pas encore touchée par la guerre, ils ont préféré jouer discrets. Et font appel à nous. Le matos est dans une cache de Dxun, où nous pourrons le charger sans nous faire repérer. C'est comme de la contrebande, mais si on nous arrête on a tous les papiers légaux. Sans souci.

- Je ne sais pas. C'est un Jedi, et les Jedi...

- Tu veux passer une heure à l'écouter expliquer qu'il n'est pas un Jedi comme les autres? Laisse tomber C.R. Dis-toi seulement que nous allons dans une zone loin de la guerre et fais-moi confiance. Est-ce que je nous ai déjà plongé dans une affaire dangereuse?

- Tu veux qu'on parle d'Ord Mantel? Ou Hoth? Je passe sur Balmora, mais tu nous as fait quand même visiter Belsavis au beau milieu d'une insurection!

- Bon d'accord, j'ai compris. Tu es fatigué du poste de second de l'Ouverture, et tu veux que j'annonce à la Princesse sa nouvelle promotion?

- La Princesse? C'est perfide!

- Tu l'as cherché.

- Bon alors je vais prévenir les autres que nous avons une affaire sans histoire qui nous attend. Et que si tu te trompes, on aura encore une tournée générale pour oublier.

- C'est ça. A tout à l'heure C.R.
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Sam 11 Aoû - 17:07

La cache où attendait la marchandise sur Dxun était un ancien bunker aux murs à moitié recouverts par de la jungle. Mais les codes d'accès qui avaient été remis au capitaine Gambler permirent d'ouvrir la porte et franchir la sécurité sans problème. Une caisse fut ouverte pour vérifier le contenu. Exactement ce qu'attendait le mirialan.

- Des vases?

- Oui, entre autres. Tu vois les gravures sur les côtés ? Elles sont sensées raconter toute une histoire. Si je ne me trompe pas, les deux grandes caisses derrière doivent contenir des statues. Et d'autres diverses choses...

- Je croyais que l'on devait prendre des caisses de données pour la bibliothèque des Veilleurs...

- C'est le cas C.R. C'est juste que certaines de ces données n'ont pas encore été entrées sur ordinateur. Nous devons donc emporter les sources directement et ils se débrouilleront avec sur place. C'est pas pire que ce qu'on a déjà fait.

- Mais avant on se faisait payer au marché noir.

- On a un contrat, faut le respecter. Allez, on charge!

- Gwwwaaaarrrrr!

- Le wookie a repéré...

- J'ai pas besoin qu'on me traduise ce qu'il a dit. Princesse, est-ce que tu peux aller voir si tu peux activer ces droïds de chargement?

Les droïds en question étaient anciens, plus de trois siècles. Mais ils étaient entretenus, et la console de commande était opérationnelle. Il ne fut donc pas difficile de les activer et de leur donner leurs ordres. Ce qui fut bien pratique pour aider à charger certaines caisses. La première des deux statues, par exemple.

Le chargement était presque terminé quand on grand bruit se fit entendre. On aurait dit une explosion. Puis un craquement. Gambler sauta en arrière juste à temps. Un tronc d'arbre s'effondra, le séparant de son cargo et de son équipage. Le capitaine était coincé dans le bunker, et il faudrait de gros travaux pour l'en sortir. Les armes jaillirent aussitôt de leurs holsters, les regards cherchant l'origine de tout ceci. Ils repérèrent au dernier moment les missiles qui jaillirent pour frapper le tronc mort. Des flammes les obligèrent à reculer. Le contrebandier mirialan comprit à qui ils avaient affaire.

- Barrez-vous de là! Vite!

- Capitaine?

- Ce sont des mandos! Des têtes de fer! On n'est pas équipés pour leur tenir tête!

- Capitaine, on ne va pas t'abandonner!

- Je suis coincé! Sortez mon vaisseau de là! Contactez les Veilleurs, Kiràly ou Lard'estar! Eux ont les moyens de leur faire quelque chose! Mais il ne faut pas traîner. Dépêchez-vous!

- Gwwwaaarrr...

- C'est un ordre!

Gambler tourna un peu la tête et repéra une armure noire et bleue. Il la reconnut aussitôt. Il avait eu souvent affaire à lui durant ces derniers mois. Le mercenaire travaillait aussi comme chasseur de primes, et semblait faire une fixation sur lui. Cet Arrakel était sensé travailler pour un seigneur Sith, que faisait-il ici, si loin de la ligne de front? Mais ce n'était pas le moment de se poser ces questions. Il fallait d'abord refermer ce bunker et se préparer au siège.
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Lun 13 Aoû - 20:51

Une fois les droïds désactivés pour qu'ils n'aillent pas défoncer la porte, Gambler fit le point de sa situation. Le bunker était résistant, assez pour résister à plusieurs assauts. Il faudrait du matériel lourd pour le défoncer. Nul doute que les mandaloriens en aient. Mais il faudrait l'acheminer jusqu'ici avant. Côté nourriture, l'équipage lui avait jeté un sac de réserves avant de partir. Il ne mourrait pas de faim. Mais ni l'un ni l'autre ne devait considéré comme acquis. Qu'est-ce qui arriverait en premier? Il n'aurait plus rien à manger ou les mandaloriens se frayeraient un passage jusqu'à lui? Aurait-il suffisamment de marge pour que les renforts arrive? Il n'avait pas assez de certitudes pour se permettre d'attendre sans rien faire.

- Saleté de voleur! Tu pensais vraiment pouvoir piller une cache d'armes mandalorienne sans la moindre conséquence?

Il y avait une ouverture pour vérifier ce qui se passait à l'extérieur. Gambler osa un coup d’œil au travers. Il ne connaissait pas la tête de seau à voix jeune qui le provoquait. Mais il ne semblait pas dangereux. A s'égosiller contre un mur, il empêchait ses camarades de s'organiser efficacement. Le contrebandier chercha Arrakel parmi ses camarades. Il s'attendait à ce qu'il soit en train de donner des ordres. Mais non, au contraire. Il se tenait sur le côté, appuyé contre un arbre, les bras croisés sur la poitrine. Il attendait, observait. On aurait pu croire qu'il s'amusait. Il était certain que l'attente n'allait pas améliorer les nerfs de leur adversaire.

La main du mirialan vint s'attarder sur sa cuisse. Seconde donne n'était pas un blaster très puissant. Juste ce qu'il fallait, et il l'avait modifié lui-même. Mais face à autant d'adversaires, équipés d'armures aussi solides et menaçantes, ce serait largement insuffisant. Même un seul d'entre eux avait un attirail suffisant pour l'obliger à puiser dans ses dernières ressources. Alors une bonne dizaine...

- Allez, sors de là sale rat-womp! Tu vas rester dans ton trou à te faire insulter comme un lâche?

Gambler n'était pas fou. Il ne comptait pas réagir pour se jeter dans une situation sans issue. Mais rester enfermer sans rien faire ne mènerait à rien non plus. En attendant les renforts, il allait devoir trouver un plan de secours. Et vite. Une fois que le braillard se serait tu, les mandos commenceraient à s'organiser. Ils retireraient l'arbre calciné. Puis s'attaquerait au bunker. Il n'avait que deux voire trois jours de répit. A lui de les mettre bien à profit.
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Mer 15 Aoû - 13:48

C'était inquiétant de regarder travailler les mandaloriens. Gambler avait visité un certain nombre de planètes. Il avait vu différentes armées évoluer ensemble. Il avait même été impliqué dans un combat entre la République et l'Empire, les deux plus grandes puissances de la galaxie. Les têtes de seau pouvaient difficilement être considérés comme un corps militaire uni, plutôt une horde sauvage. Leurs armures dépareillées renforçaient cette impression. Mais quand ils travaillaient en groupe, ils pouvaient se révéler d'une efficacité impressionnante.

Un vétéran aboya des ordres en mando, et ses compagnons se mirent aussitôt en action. De la carbonite fut jetée sur les flammes, éteignant le tronc d'arbre. Même le jeune arrogant se tut et participa aux efforts pour le débiter. Il ne faisait pas partie des plus efficaces, au contraire. Et Arrakel? Gambler l'attendait parmi les plus empressés. Au contraire, il se contentait de discuter avec le donneur d'ordres. Il lui faisait part de son expérience face à leur adversaire? Avec leurs armures intégrales impossible de comprendre ce qu'ils pensaient, s'il y avait de la tension entre eux ou au contraire. Seule une petite partie de leurs compagnons semblait s'intéresser à ce qu'ils disaient, les moins efficace. Les autres restaient concentrés sur leur tâche et débitaient des morceaux d'arbre carbonisés.

Le tronc était tellement gros qu'ils n'en eurent pas fini quand arriva le soir. Ils se retirèrent hors de vue. Ils ne prenaient aucun risque, il en restait toujours pour barrer la fuite de Gambler. Ce qui n'empêcha pas le jeune chien fou de lancer de nouvelles piques.

- On reviendra, sale voleur! On te règlera ton compte demain!

Le même qui le réveilla en revenant.

- On est de retour! ça va chauffer pour ton sheb le voleur!

La journée fut assez similaire à la précédente. Cette fois-ci, quand vint le soir, le tronc d'arbre avait été entièrement débité et retiré. Seule la porte du bunker protégeait encore Gambler de leurs assauts. Une muraille en théorie plus résistante, mais que les mandaloriens étaient plus habitués à affronter et démonter. Donc sa qualité devenait très aléatoire.

- On arrive, le voleur! On arrive!

Les chefs des têtes en fer devaient en avoir assez d'entendre leur jeune subordonnés, car celui-ci subit plusieurs cris qui le firent taire. Il s'éloigna en silence, accompagné de plusieurs de ses camarades. Mais pas tous. Cette fois-ci, ils laissèrent des sentinelles veiller à ce que leur proie ne s'échappe pas du terrier. Ils voulaient encore jouer avec lui.

Le lendemain matin, ils ne vinrent pas avec les rayons du soleil. De nouvelles sentinelles étaient en place, mais le gros des troupes était invisibles. Ils mirent plusieurs heures avant d'apparaître, chargés d'une bombe. Ils l'installèrent contre la porte, l'activèrent et reculèrent. L'explosion secoua tout le bunker. Le trou ainsi créé fut conséquent. Les mandaloriens n'avaient plus qu'à se ruer à l'intérieur, blasters aux poings.

Mais Gambler avait bien profité de ces deux dernières journées. Sur le sol trainaient plusieurs éléments retirés aux droïds: les puces comportementales qui en assuraient un comportement non-violent. Quand il les activa, ils ne virent chez les mandaloriens que des dangers et des ennemis. Et eux-aussi se ruèrent à l'attaque.

Malheureusement, ces droïds n'étaient programmé que pour le déplacement de marchandises lourdes. Leurs capacités de combat étaient très limitées. Les tête de fer, eux, étaient de vraies machines de guerre. Il leur fallut se débarrasser de cette opposition, et il y eut quelques blessures. Mais aucun mort. L'issue du combat n'avait jamais fait aucun doute.

Quand la furie du combat se dissipa, et que les premiers mandos entrés cherchèrent leur cible mirialanne, ils eurent toutefois une surprises. Ils eurent beau fouiller le bunker dans tous les sens, Gambler restait invisible...
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Ven 17 Aoû - 22:32

Le système d'aération était étroit, mais suffisamment large pour que Gambler s'y faufile. Le contrebandier mirialan n'était pas particulièrement mince, mais n'importe qui n'arriverait pas à en faire autant. Les mandos étaient bloqués par leurs armures, son médecin de bord avait une tête trop grosse et que dire d'un wookie... Mais sa marge de sécurité était réduite, et si ça se réduisait prochainement, il risquait d'être foutu.

Il lui fallut plusieurs heures avant d'en voir la fin. La claustrophobie n'était vraiment pas conseillée. Même quand il devait réparer ou modifier son cargo, il ne passait pas autant de temps dans un espace aux exigu. La tête lui tournait quand il aperçut enfin une grille donnant vers l'extérieur. Il dut forcer pour la dégager. Ses avant-bras, son torse et ses jambes lui faisaient mal alors qu'il se redressait.

- Honnêtement, tu pensais vraiment que je n'aurais pas prévu la fuite par l'aération? Avec tout le temps qu'on t'a laissé, je ne m'attendais même pas à te retrouver encore dedans quand nous avons attaqué tout à l'heure.

Gambler se retourna d'un seul bloc. Il reconnut aussitôt l'armure noire et bleue qui braquait un blaster dans sa direction.

- Arrakel...

- J'ai repéré cette sortie le premier jour. Je n'ai eu qu'à t'attendre. Tu as trainé. Pendant un moment, je me suis même demandé si tu n'avais pas continué jusqu'à la prochaine sortie. Tu sais, pour punir Korde, ils l'ont forcé à enlever son armure et à ramper pour te rejoindre.

- Korde?

- Le petit excité qui s'amusait à te crier après au lieu de faire son travail. Si jamais il te tombe dessus, il va vouloir te faire payer toute son incompétence. Mais bon, il est jeune. Il apprendra.

- Si la jeunesse était une excuse à l'incompétence, ça se saurait.

Le mandalorien haussa les épaules.

- C'est vrai. Il n'est pas comme nous, naturellement doués. Ce qui rend ta chasse si intéressante.

- Alors heureusement qu'elle n'est pas finie!

Dans un geste désespéré, Gambler dégaina Seconde donne et tira. Le mando dut se jeter sur le côté pour esquiver. Il riposta, mais sa cible était déjà en mouvement. Arrakel activa son jetpack et dégaina son second blaster. Il avait maintenant l'avantage de la mobilité et des armes. Le contrebandier devait reculer de plus en plus loin, incapable de se mettre totalement à l'abri.

Et l'environnement se déroba sous lui. Il y avait un ravin à proximité. Un tir manqua de lui déchirer le pied, et il passa par-dessus. Le mandalorien se posa là où se trouvait son adversaire un instant plus tôt. Rengainant une de ses armes, il posa la main sur son casque. Il activait de toute évidence les senseurs intégrés pour fouiller la nature en dessous avec plus de précision. Quels résultat obtint-il? Rien d'évident, car il retourna à la bouche d'aération attendre le jeune Korde.
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Dim 19 Aoû - 18:25

Gambler passa la nuit dans un trou de la paroi du ravin. Il reconnaissait sa chance d'avoir réussi à s'y agripper et s'y glisser. La chute aurait été mortelle. Il avait pu se cacher hors de portée des capteurs mandaloriens d'Arrakel. Il était en sécurité, au moins pour un temps. Mais il ne pouvait pas rester ici bien longtemps, pour deux raisons. La première était que s'ils étaient méticuleux, ses adversaires iraient chercher son cadavre en bas. Comme ils ne le trouveraient pas, il utiliseraient leurs jetpacks pour remonter la paroi jusqu'à sa cachette. Et il serait coincé dans son trou. L'autre raison concernait les secours, sa seule planche de salut. Leurs capteurs seraient aussi inutile que ceux des têtes de fer et ils ne le retrouveraient pas.

Le mirialan n'était pas un grand fan d'escalade. Mais, pour une histoire ou une autre, il avait dû pratiquer. Après avoir testé l'état de ses prises, il commença l'ascension. Le tout en se répétant de ne pas regarder en bas. Ce n'est que quand il réussit à atteindre le sommet qu'il réalisa qu'il avait retenu sa respiration. Il s'autorisa quelques instants allongé dans l'herbe, sans bouger. Mais il ne pouvait pas se permettre de rester ainsi exposer. Il devait bouger. Rester tout le temps en mouvement, ne pas s'éterniser dans une zone précise, c'était sa meilleure chance de passer sous les radars de ses poursuivants.

Le reste de la journée fut plutôt calme. Il ne croisa aucun mando avide de le tuer. Il ne rencontra pas non plus d'humain comme les habitants de cette lune. Ou d'alien. Par contre, il y eut quelques animaux. Des bêtes suffisamment grosses et inquiétantes pour le dissuader de s'éloigner trop loin. Et puis, de toute façon, il était toujours responsable des derniers artefacts abandonnés dans le bunker. Il devait au moins apprendre ce qui allait leur arriver.

Quand la nuit arriva, il se chercha un arbre où il pourrait grimper assez haut pour ne pas être déranger par les bêtes sauvages. Mais au matin, il manqua de se rompre le cou quand un lézard volant géant le réveilla en sursaut.

Quand il avait posé son cargo devant le bunker, cinq jours plus tôt, Gambler avait repéré un promontoire qui surplombait la vallée. S'il pouvait l'atteindre, il devrait pouvoir observer les tête de seau sans se faire repérer. Mais il fallait l'atteindre. Il n'était même pas sûr de sa position exacte par rapport à son point de départ.

Il lui fallut un jour supplémentaire pour trouver un point de repère correct. En occurrence un ruisseau qui alimentait le système anti-incendie du bunker. Il fallait avancer avec prudence, éviter tout signe de patrouille. Mais il finit par atteindre son but. Et il put observer le campement mandalorien. Leurs vaisseaux étaient posés tout autour de la vallée, encerclant le bunker. Ils avaient organisé un grand bivouac dans l'espace libre. Ils attendaient quelque chose, de toute évidence. Mais quoi donc? Tout de même pas la capture de Gambler?
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Lards le Mar 21 Aoû - 14:24

- Enfin te voici. Je suis déçu. Je m'attendais à ce que tu arrives plus tôt.

Le coeur de Gambler eut un raté. Cette voix... Mais comment avait-il pu le retrouver? Non, pire, il suggérait qu'il l'attendait. Evidemment! Il n'y avait aucun autre point d'observation permettant de dominer la vallée et donc de voir qui s'y trouver. Une sentinelle devait avoir été postée. Et même si ce n'était pas le cas, une visite de la part de leur cible était le seul moyen qu'il avait de s'assurer des forces exactes adversaires. Le contrebandier retint un juron. Pourquoi n'avait-il pas été plus prévoyant? Mais il était bien trop tard maintenant.

Le mirialan se retourna d'un coup, dégainant dans le même geste. Il tira sans même viser. Arrakel fut forcé de s'écarter pour ne pas être touché. Gambler se jeta dans la brèche. Sur quelle chance pourrait-il compter cette fois-ci pour s'en sortir? Il n'en avait pas une réserve inépuisable. Et il sentait même le vent commencer à tourner.

Le chemin suivi à l'aller n'était pas fait pour être dévalé à toute allure. Des chutes étaient inévitables. Mais l'adrénaline masquait les petites douleurs. Et même à quatre pattes, il continuait d'avancer. S'arrêter, c'était laisser une chance à Arrakel de le rejoindre, et le mandalorien était trop dangereux pour le laisser à portée de tir.

- Tiens, mais c'est notre voleur! Ton sheb est à moi!

Et maintenant débarquait l'autre. Comment Arrakel l'avait-il appelé? Ah oui, Korde. Dès qu'il le vit dégainer, Gambler comprit qu'il avait un nouveau problème. Et ce n'était pas le nombre. Son vieil adversaire était un professionnel, il savait tout ce qu'il avait à faire. Mais là il avait affaire à un gamin inexpérimenté et bravache. Il était impossible de prédire quelle bêtise ce genre d'individu allait déclencher dans les prochaines secondes. Ses tirs n'étaient pas assurés, visaient à peine. Seule une solution radicale pouvait l'en débarrasser. Le contrebandier chargea. Son épaule hurla de douleur, transpercée de part en part. Mais il bouscula victorieusement le jeune tête de seau.

D'autres tirs suivirent, mais Korde était visiblement incapable de viser juste. Alors qu'Arrakel brûlait l'herbe à côté de ses pieds, le gamin faisait tomber des branches de l'autre côté de l'arbre. Et il se mettait en travers de la route, si bien qu'il barrait le passage à son aîné.

Et puis retentit un rugissement impressionnant. Gambler ne s'autorisa qu'un seul regard en arrière. Korde avait atteint le jackpot: il avait réussi à énerver la faune locale. Arrakel et lui allaient devoir faire face à un autre défi. Ce qui lui laissait tout le temps de disparaitre. Et il n'avait pas l'intention de laisser s'échapper cette chance.
avatar
Lards
Héros
Héros

Messages : 78
Date d'inscription : 02/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques caisses et des blasters

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum